Les minéraux revitalisants de la Mer Morte

model_black_butter.jpgC’est le point d’altitude le plus bas du globe, à 417 mètres au-dessous du niveau de la mer. C’est là, dans le désert de Judée et au pied de la montagne d’Ein Gedi, qu’une mer fermée accueille depuis des millénaires hommes et femmes en quête de mieux-être. Pourtant, la mer Morte n’est pas tout à fait… une mer. Plutôt un lac d’eau salée de 800 km2 partagé entre Israël, la Jordanie et la Cisjordanie. 
Surtout, cette eau contient plus de 20 % de sel, contre 2 à 4 % pour les autres mers de la planète. Aucun poisson et aucune algue ne peuvent subsister dans de telles conditions, c’est d’ailleurs ce qui lui aurait valu son nom, donné par les Grecs. C’est aussi cette concentration exceptionnelle qui explique que le corps flotte à la surface, qu’il peut presque s’y asseoir. 
Mais la grande richesse de la mer Morte reste son taux incroyable de minéraux, puisque ses sels comme ses boues en contiennent plus d’une vingtaine…

Des minéraux revitalisants

Calcium, potassium, sulfates, brome, mais surtout chlorures de magnésium et de sodium: on trouve une quantité considérable d’oligo-éléments, de sels et de minéraux dans la mer Morte. Cette concentration est unique si on la compare avec celles des autres mers. Sa richesse en substances minérales est environ dix fois plus importante qu’ailleurs.

Utilisés purs dans le bain (avec une eau à 38°C), les sels de la mer Morte permettent de revitaliser l’organisme. En vrac, le sodium assure l’équilibre hydrique, le magnésium favorise l’irrigation sanguine, le calcium évite la fragilité osseuse, le brome a un effet apaisant… Incorporés dans des soins cosmétiques, les sels de la mer Morte sont surtout appréciés pour leur effet régénérant et hydratant. La peau devient plus douce, plus souple mais également plus éclatante.

Au niveau cutané, le calcium stimule les échanges cellulaires et le potassium favorise l’hydratation de la peau. Quant au magnésium, il participe au ralentissement du processus de vieillissement.

Des boues purifiantes

Autre richesse de la mer Morte, ses boues argileuses, elles aussi gorgées de minéraux. Ils s’y sont accumulés depuis des millénaires, en raison de l’évaporation.
Ces boues contiennent 30 fois plus de magnésium, 3 fois plus de sodium, 16 fois plus de potassium et 36 fois plus de calcium que la Méditerranée, par exemple. 
Recueillies sur les berges du lac, elles sont essentiellement composées de sédiments naturels, organiques et minéraux. Ce qui explique leur couleur noire et leur odeur puissante, parfois même désagréable. Elles peuvent s’appliquer localement, sur le visage, ou sur l’ensemble du corps, en enveloppement. Les boues de la mer Morte nettoient en éliminant toutes les impuretés de la surface de la peau. Elles sont mêmes utilisées pour combattre la cellulite. Il faut les laisser poser au moins une vingtaine de minutes, le temps que les minéraux pénètrent dans l’organisme.